Çaassure » Prêt immobilier » Aides pour le premier achat : ce que vous devez savoir

Quelles aides lorsqu'on achète pour la première fois ?

Vous êtes prêts à devenir propriétaires et vous vous demandez quelles aides pour le premier achat sont mises à disposition des jeunes emprunteurs ? Que vous achetiez seul ou en couple, vous pouvez très certainement bénéficier d’aides très avantageuses pour financer votre première acquisition.

Vos aides pour le premier achat : les prêts adaptés

Le Prêt à taux zéro (PTZ)

Afin de permettre l’accession à la propriété pour la première fois, l’État a mis en place un programme de prêt à taux zéro. Il s’agit d’une aide à destination des foyers modestes ou intermédiaires. Sous conditions de ressources, vous pouvez bénéficier de ce dispositif si vous n’avez pas été propriétaire de votre logement principal durant les deux années précédant la demande de prêt.

Son montant est défini en fonction de la localisation du bien et de la nature du projet (neuf, ancien, à rénover…). Ce prêt faisant partie des aides pour le premier achat, il est très convoité par les primo-accédants et s’accorde auprès de banques conventionnées. Sans intérêt, cet emprunt est disponible sur 20 ans, 22 ans ou 25 ans. Il est important de noter que le PTZ ne finance votre projet qu’à hauteur de 40% de son montant total, avec un plafond de 130 000 €. Dans un sens, le PTZ est une bonne solution pour constituer un apport afin de financer un plus gros projet auprès d’une banque. En effet, ce système d’emprunt est cumulable avec d’autres aides pour le premier achat ainsi que d’autres crédits immobiliers simples.

Veillez à vous renseigner sur les conditions d’accessibilité dans votre région et en fonction de vos ressources.

Le Prêt d’Accession sociale (PAS) : les aides pour le premier achat

Parmi les aides pour le premier achat, vous pouvez également retrouver le Prêt d’Accession Sociale. Il s’agit d’un crédit immobilier dédié aux ménages modestes souhaitant devenir propriétaire.

Ce qui le différencie du PTZ (prêt à taux zéro), c’est sa capacité à financer la totalité d’un projet immobilier. En effet, à l’aide du PAS, vous pouvez emprunter la totalité du prix de votre bien, si ce dernier entre dans les plafonds autorisés. Ce dispositif possède un taux d’intérêt fixé à l’aide d’un décret. Toutefois, nous vous invitons à comparer les offres des banques conventionnées afin d’obtenir le taux le plus intéressant.

Que le logement soit neuf, ancien, avec ou sans travaux, les conditions sont les mêmes. Un projet de construction est également finançable par le PAS. Ce dernier propose une durée de remboursement allant de 5 à 30 ans, et s’accompagne d’un taux fixe ou d’un taux à révision.

Pour finir, il est totalement possible de cumuler un PAS avec un apport personnel, un PTZ, un Plan Épargne-Logement ou d’autres aides pour le premier achat comme le prêt Action Logement.

Action logement : Le Prêt Accession

L’organisme Action Logement met en place un Prêt Accession qui s’ajoutent aux nombreuses aides pour le premier achat. Si vous devenez propriétaire de votre résidence principale pour la première fois, vous pouvez bénéficier d’un prêt à taux réduit (0,5%).

Il est également limité et ne peut financer la totalité d’un projet d’achat. Son plafond de 40 000 € est un excellent moyen de réunir un apport personnel si vous n’en avez pas.

Pour bénéficier de cette aide à l’accession, vous devez être salarié du secteur privé non agricole dans une entreprise de 10 salariés minimum ainsi que répondre à certaines conditions de ressources.

Le logement doit également respecter quelques conditions afin de rendre votre projet éligible. En effet, la DPE d’un logement ancien sans travaux doit se situer entre A et E. Si ce logement ancien nécessite des travaux, la performance énergétique doit être revue afin d’atteindre au minimum la classe E.

Ce prêt possède une durée de remboursement libre et jusqu’à 20 ans. Pour plus d’informations en fonction de votre situation, rendez vous sur le site d’Action Logement.

Vos aides pour le premier achat : les prêts adaptés

Les aides pour le premier achat : ce que propose l’état

La région, le département, les communes

Les collectivités locales, régionales et départementales peuvent également proposer des aides pour le premier achat. C’est auprès de l’ADIL de votre commune que vous devez vous renseigner.

Certaines régions proposent des aides ou des prêts subventionnés afin de favoriser l’accès à la propriété. Par exemple, vous pouvez être exonéré de taxe foncière durant certaines années après votre achat.

Votre employeur et vos assurances

Pour terminer, votre entreprise propose peut-être des aides pour le premier chat. Qu’il s’agisse d’une entreprise de plus de 30 salariés, d’une TPE ou d’une administration de la fonction publique, il est possible que la convention collective mentionne le prêt 1% logement de l’employeur. Il existe aussi des sociétés qui mettent en place une participation personnelle aux résultats de l’entreprise afin de permettre au salarié de se constituer un apport personnel. N’hésitez pas à vous rapprocher du service des Ressources Humaines de votre entreprise afin de récolter ces informations.

Certaines mutuelles et assurances peuvent vous aider à obtenir des avantages concernant les taux d’emprunts. En ce sens, prenez le temps de vous renseigner auprès de ces organismes afin de ne rater aucune occasion de faire des économies.

Pensez à économiser sur votre assurance de prêt

couple qui a cumulé des aides pour le premier achat et une assurance emprunteur moins chère Çaassure

Dans l’idée d’économiser de l’argent sur votre premier investissement immobilier, il est primordial de sélectionner une assurance emprunteur adaptée à votre situation.

Délégation d’assurance : les avantages et aides pour le premier achat

Si vous avez déjà eu recours à un prêt immobilier et que l’assurance choisie est celle de votre banque, vous pouvez opter pour une délégation d’assurance afin d’économiser sur son coût.

En changeant d’assurance de prêt immobilier, vous pouvez réaliser jusqu’à 45% d’économies sur votre investissement, ce qui est équivalent à plusieurs dizaines de milliers d’euros !

Changer d’assurance la première année : ce que dit la loi

La loi protège les emprunteurs dans le cadre de leur délégation d’assurance. La loi Hamon, vous permet de changer d’assurance de crédit sans frais de résiliation pendant les douze premiers mois suivant la signature du contrat d’emprunt. Aussi, cette substitution d’assurance emprunteur peut être réalisée à chaque anniversaire de votre prêt jusqu’à son échéance grâce à la loi Sapin 2. Afin d’obtenir l’accord de votre banque pour réaliser une délégation d’assurance, le nouveau contrat doit posséder une équivalence des garanties proposées par votre assurance de base.

Çaassure : Une assurance de prêt jusqu’à deux fois moins chère

Çaassure est leader sur le marché des courtiers en assurance emprunteur depuis plus de 20 ans. Avec une offre transparente, nous vous aidons à obtenir une assurance emprunteur avec les taux les plus bas du marché, sans aucune marge. Enfin, nous proposons un tarif fixe pour l’étude et la gestion de votre dossier, ce qui vous permet de réaliser d’énormes économies.

À l’aide de notre devis flash, vous pouvez rapidement vous faire une idée des économies que vous pourrez réaliser sur votre assurance de prêt.

Vous avez un projet ?

Joindre un expert en assurance de prêt Çaassure :
04 84 890 444

Découvrez le tout nouveau simulateur de devis assurance de prêt çaassure