Çaassure » Assurance de prêt » Investissement locatif

Comment assurer son prêt pour un investissement locatif ?

Hormis l’achat d’une résidence principale, un emprunteur peut aussi souscrire à un crédit immobilier pour faire un investissement locatif. Non seulement cela lui permet de percevoir des revenus, grâce aux loyers perçus pour son logement, mais en plus, il peut bénéficier d’avantages fiscaux sous certaines conditions.

Comme pour n’importe quel autre prêt immobilier, la souscription à un contrat d’assurance de crédit, qu’elle soit de groupe ou en délégation, est incontournable, puisque ce dernier garantit à la banque le bon remboursement des mensualités en cas d’incapacité de l’emprunteur.

Toutefois, pour un investissement locatif, l’assurance du crédit immobilier diffère quelque peu de celle souscrite pour l’achat d’une résidence principale. En effet, selon le profil de l’emprunteur, certaines garanties peuvent être allégées, voire même supprimées du contrat.

Vous souhaitez comprendre comment assurer votre prêt immobilier souscrit pour un investissement locatif ? Faisons un tour d’horizon des points à connaître, aussi bien du côté de l’assurance de groupe que de celui de l’assurance individuelle.

Investissement locatif : comment assurer son prêt immobilier ?

Assurer un prêt immobilier pour sa résidence principale est une chose, mais assurer un prêt immobilier pour un investissement locatif en est une autre. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les contraintes relatives au contrat ne sont pas nécessairement les mêmes. Explications.

Des garanties allégées pour un investissement locatif

Lors d’un crédit immobilier traditionnel, la banque exige souvent plusieurs garanties pour couvrir le remboursement du prêt. Il s’agit entre autres de la garantie décès, de la garantie perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA), ou encore de la garantie incapacité temporaire totale de travail (ITT).

Toutefois, dans le cadre d’un investissement locatif, la banque a généralement des exigences moins poussées, puisqu’elle peut se contenter de la garantie décès et de la garantie perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA).

Pourquoi une telle différence ? Tout simplement parce que les loyers générés par le logement permettent déjà à eux seuls d’assurer le remboursement de tout ou partie du prêt immobilier.

Bien évidemment, ce n’est pas parce que la banque impose moins de garanties que l’emprunteur ne peut pas se protéger au-delà de leurs exigences. Ainsi, il lui est tout à fait possible d’améliorer son niveau de couverture avec les protections habituelles que sont :

  • la garantie incapacité temporaire de travail ;
  • la garantie invalidité permanente partielle ;
  • la garantie invalidité permanente totale ;
  • la garantie perte d’emploi.

La prime de votre assurance emprunteur est déductible de vos revenus locatifs

Même si ce dispositif est méconnu par de nombreux emprunteurs, ces derniers ont la possibilité de déduire les primes de leur assurance de prêt des revenus locatifs. Bien évidemment, une condition importante est requise, à savoir que l’emprunteur ait supporté lui-même le paiement des primes d’assurance. Pour bénéficier de cette déduction, il est tout de même nécessaire de présenter quelques justificatifs au service des impôts.

Hormis les primes de l’assurance du prêt immobilier, les intérêts générés par le crédit peuvent aussi être déduits des impôts de l’emprunteur, et ce, pendant les 5 premières années de l’emprunt. Même si cela peut sembler anodin, ce dispositif permet d’économiser un montant total non négligeable.

L’assurance de prêt immobilier pour les SCI et SCPI

Bien qu’il soit fréquent d’acheter un logement sans créer une entreprise pour l’occasion, il existe également des cas où les emprunteurs font leur investissement par le biais d’une société civile immobilière (SCI) ou d’une société civile de placement immobilier (SCPI). Dans cette configuration, chaque emprunteur concerné n’est plus un simple particulier, mais devient automatiquement un associé de la société.

À ce titre, il faut donc savoir que l’assurance du prêt immobilier doit être souscrite au nom des associés, et non pas en celui de la structure juridique. Cela signifie aussi que chacun d’entre eux peut souscrire à son propre contrat, indépendamment du choix des autres associés, que ces derniers aient opté pour l’assurance de groupe de la banque ou pour une délégation d’assurance.

De même, les emprunteurs associés n’ont pas à répartir équitablement les garanties de leurs contrats, puisqu’ils peuvent au contraire choisir la quotité qui leur semble la plus appropriée, au regard de leurs profils personnels et professionnels.

Investissement locatif : comment assurer son prêt immobilier ?

Délégation d'assurance : vous pouvez choisir votre contrat

Comme pour l’achat d’une résidence principale, l’investissement locatif permet à l’emprunteur d’opter pour la délégation d’assurance. C’est avantage considérable pour ce dernier, surtout en considérant que les primes de l’assurance représentent un coût total non négligeable sur l’ensemble du prêt immobilier. Pour cette raison, un emprunteur a tout intérêt à choisir la meilleure offre possible, aussi bien au niveau du taux de son assurance que des garanties proposées par son assureur.

Ainsi, selon le type de contrat choisi, l’assuré peut faire de considérables économies, d’autant plus que les assurances de groupe proposées par les banques sont rarement avantageuses financièrement parlant.
Du côté de l’emprunteur, il n’y a en plus aucun risque de se retrouver prisonnier d’une mauvaise assurance, puisque depuis l’application de la loi Hamon et de l’amendement Bourquin, celui-ci peut résilier son contrat en cours de prêt pour une meilleure offre. Que ce soit dans les 12 mois qui suivent la signature de l’assurance, en respectant un délai de préavis d’au moins 15 jours, ou au-delà du 12e mois, avec un délai de préavis de 2 mois avant la date anniversaire du contrat, l’emprunteur n’est jamais lié indéfiniment à son assureur.

Pour s’assurer de bénéficier du meilleur taux et des garanties les plus appropriées à sa situation, un assuré ne doit pas hésiter à solliciter l’aide d’un courtier en assurance. En effet, celui-ci est un expert de ce type de contrat, et dispose de tous les outils et contacts nécessaires pour faire bénéficier ses clients de la meilleure offre possible.
Chez Çaassure, nous proposons par exemple un taux d’assurance incroyablement bas, ajouté à un forfait fixe d’étude et de gestion pour toute la durée du prêt immobilier. Grâce à ces avantages, nos tarifs sont souvent deux fois moins chers que ceux des autres contrats, qu’il s’agisse de la banque de l’emprunteur ou d’un assureur contacté à titre individuel.

Vous avez un projet ?

Joindre un expert en assurance de prêt Çaassure :
04 84 890 444

Découvrez le tout nouveau simulateur de devis assurance de prêt çaassure