Çaassure » Assurance de prêt » Comment renégocier son assurance emprunteur ?

Renégociation d’une assurance emprunteur : le guide

Lorsqu’on parle du coût global d’un projet immobilier, il faut bien comprendre que celui-ci inclut l’assurance de crédit, qui peut représenter jusqu’à 30 % de l’emprunt total. Pour un emprunteur, ce contrat a donc un impact conséquent sur son budget et ses mensualités. Heureusement, depuis l’adoption de différents textes de loi successifs, à savoir la loi Lagarde, la loi Hamon et l’amendement Bourquin, renégocier une assurance de prêt immobilier en cours est aujourd’hui plus facile. Évidemment, quelques conditions doivent être respectées, à commencer par l’équivalence des garanties du contrat précédent et le délai de préavis inhérent à toute assurance.

Vous trouvez que votre assurance de crédit est particulièrement chère, et vous aimeriez profiter d’une meilleure offre pour faire quelques économies ? Voyons ensemble dans quelle mesure vous pouvez renégocier votre contrat, que celui-ci soit détenu par la banque ayant accordé l’emprunt ou par une compagnie d’assurance indépendante.

Comment renégocier son assurance emprunteur ?

Comment renégocier son assurance emprunteur ?

Acheter un bien immobilier est toujours une étape stressante, durant laquelle tout le monde peut faire des erreurs. Parmi les plus courantes, souscrire un contrat d’assurance sans comparer son offre peut finir par révéler quelques surprises. Heureusement, cet accord n’est plus gravé dans le marbre, comme cela pouvait être le cas par le passé, et tout emprunteur peut aujourd’hui renégocier son assurance de crédit. Explications.

Pourquoi changer son assurance emprunteur ?

Que ce soit pour faire des économies ou pour bénéficier d’une meilleure couverture, il y a de multiples raisons de renégocier un contrat d’assurance emprunteur.

Évidemment, l’intérêt principal reste d’obtenir un tarif plus avantageux, afin de payer une prime moins élevée. Cet aspect est d’autant plus important qu’en fonction du type de contrat, assurance de groupe de la banque ou délégation d’assurance chez un assureur, le montant de cette dernière peut varier sensiblement. En effet, alors que la banque propose traditionnellement une offre élevée, la délégation s’avère beaucoup moins coûteuse. C’est l’un des points essentiels de l’assurance emprunteur, que tout assuré se doit de connaître avant la souscription de son contrat. Cette différence s’explique simplement par la marge de la banque, plus conséquente que celle d’un organisme d’assurance, mais aussi par la mutualisation des contrats, puisque les risques sont répartis de manière égale entre les emprunteurs de l’établissement.

Renégocier son assurance emprunteur est aussi judicieux pour bénéficier d’une meilleure couverture, car les garanties du premier contrat peuvent ne pas être suffisantes. Bien que toute offre inclut une protection minimum, à commencer par le décès et la perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA), certaines situations justifient des précautions supplémentaires, comme la garantie perte d’emploi.

Enfin, si votre situation a changé depuis la souscription du contrat précédent, la renégociation de votre offre peut s’imposer d’elle-même. Qu’il s’agisse d’un changement personnel ou professionnel, de nombreux événements de votre vie impactent l’assurance emprunteur. C’est notamment le cas de votre état de santé, puisque tout contrat est généralement soumis à un questionnaire médical. Il en va de même pour les risques liés à l’emploi, à l’image d’un pompier, qui ne pourra pas bénéficier du même taux qu’un employé de bureau.

Résilier son contrat d’assurance de prêt immobilier facilement

Résilier son contrat d’assurance de prêt immobilier facilement

Si vous souhaitez vous lancer dans la renégociation de votre contrat d’assurance emprunteur, vous avez 2 possibilités :

  • demander la résiliation de votre offre actuelle et choisir de faire appel à une nouvelle banque ou un autre assureur ;
  • renégocier votre contrat avec le même établissement.

Dans tous les cas, vous devez garder à l’esprit que le changement d’assurance de prêt immobilier est un droit encadré par la loi. À ce titre, vous devez suivre des conditions clairement émises, sous peine que la banque puisse refuser votre nouveau contrat d’assurance de crédit.

Les lois en faveur de la résiliation d’assurance emprunteur

Depuis la loi Lagarde de 2010, tout emprunteur peut refuser l’offre de sa banque au profit d’un contrat dit en délégation d’assurance. Cependant, ce n’est que depuis la loi Hamon et l’amendement Bourquin que la renégociation d’un contrat existant est possible, peu importe l’ancienneté de la souscription.

En ce qui concerne la loi Hamon, cette dernière encadre l’assurance de prêt immobilier souscrite depuis moins d’un an, en permettant sa résiliation jusqu’à 15 jours avant le terme des 12 mois. Pour ce faire, il suffit de faire parvenir un courrier recommandé avec accusé de réception à l’assureur ou la banque détenant le premier contrat.

Du côté de l’amendement Bourquin, inclus dans la loi Sapin 2 de 2017, celui-ci a permis la renégociation de tout contrat d’assurance de prêt âgé de plus d’un an. En d’autres termes, si votre offre date de plus de 10 ans, il vous est aujourd’hui possible de demander sa résiliation au profit d’une assurance emprunteur plus avantageuse. Seule condition à respecter, un délai de préavis de 2 mois avant la date anniversaire annuelle, comme cela peut être le cas pour d’autres contrats d’assurance. Tout comme avec la loi Hamon, il suffit d’un courrier recommandé avec accusé de réception pour entamer la procédure de résiliation.

Les obligations face au changement d’assurance de prêt

Même si elle est dorénavant possible, la renégociation d’un contrat d’assurance emprunteur comporte quelques obligations pour l’assuré. Ainsi, hormis le respect du délai de préavis abordé ci-dessus, c’est avant tout l’équivalence des garanties qui doit être suivie scrupuleusement.

Plus concrètement, si vous changez d’établissement au profit d’une autre banque ou d’un nouvel assureur, l’offre qui vous est faite doit obligatoirement inclure les mêmes garanties que celles présentes sur le contrat précédent. Bien entendu, elle peut en comporter plus que ce dernier, notamment pour bénéficier d’une meilleure couverture, mais ne doit absolument pas en supprimer.

Les banques peuvent-elles refuser la délégation d’assurance ?

Cette équivalence des garanties est primordiale pour obtenir la validation de votre banque, car c’est l’unique raison qui peut pousser celle-ci à refuser une renégociation. En effet, toute résiliation doit automatiquement être approuvée par l’organisme prêteur, en sachant que la possibilité de refus est strictement encadrée elle aussi.

La loi est donc claire à ce sujet, seul le non-respect de l’équivalence des garanties peut justifier un désaccord de votre banque.

Les économies réalisables grâce au changement d’assurance emprunteur

Vous l’aurez compris, les économies réalisées par une renégociation de votre assurance emprunteur peuvent être conséquentes. Pour certains emprunteurs, celles-ci peuvent même atteindre plusieurs milliers d’euros sur le coût global du projet immobilier. En fonction de votre profil, il est donc tout à fait possible que vous puissiez économiser jusqu’à 15 000 euros. Plutôt intéressant, non ?

Pour connaître plus en détail les économies que vous pourriez faire, n’hésitez pas à passer par notre formulaire de devis flash. Celui-ci vous donnera un premier aperçu de votre tarif en 15 secondes chrono ! En tant que courtiers, notre priorité est de vous proposer le taux d’assurance le plus bas possible, tout en conservant le meilleur des garanties. Pour vous aider dans votre projet de renégociation, nos experts en assurance restent disponibles au 04 84 890 444. N’hésitez plus !

Vous avez un projet ?

Joindre un expert en assurance de prêt Çaassure :
04 84 890 444

Découvrez le tout nouveau simulateur de devis assurance de prêt çaassure